Copinages

J’ai beaucoup de travail en ce moment, et pas trop le temps d’argumenter pendant des heures, alors je garde les sujets qui fâchent (et qui nécessitent des journées de recherche) pour plus tard, et je me contente de parler des gens que j’aime bien.

On a eu la visite du site Pixiflore. Enfin, de l’être humain qui est responsable du site. On a parlé petites fleurs, c’est le sujet préféré de Pixiflore. Le site recèle pas mal de perles, notamment des interviews d’un certain nombre de gens passionnants : Jean-Marie Pelt, Francis Hallé, François Couplan…

Comme les hivers sont un peu sombres ici, on travaille à organiser des chantiers d’agroécologie en Corse à la fin de l’automne, dans mon village presque natal, ici précisément, pour ceux qui voudront nous suivre. Dans la région, il y a des gens que j’aime beaucoup, comme Robin Renucci, qui a réussi a monter un festival de théâtre dans un des lieux les plus reculés (et les plus beaux) de la région. Il sort un film ces jours-ci, qui se passe la-haut, dans sa vallée perdue. Ca s’appelle « Sempre vivu », ça passe au cinéma 104 le 21 juin, en sa présence, et on y sera.

Ca fait un moment que j’ai envie de vous parler d’A Filetta, mais je me demande toujours comment je vais pouvoir caser ça sur ce blog. Je profite de leur passage dans la région (à Villeneuve Saint-Georges le 22 juin), du fait qu’on va aller les voir eux aussi, et de ce qu’ils sont amplement cités dans le projet que je suis en train d’écrire, pour vous en parler.

A Filetta, c’est un groupe de chants polyphoniques corses, que j’aime au plus haut point pour les raisons que voici : d’abord, c’est des voisins, ils sont de Balagna, la région où j’ai passé mon enfance. Ensuite, ce qu’ils font est vraiment très bon (évidemment, si on est allergique aux chants a capella, c’est plus difficile). Disons qu’ils ont su conquérir un public sans jamais tomber dans la facilité, ce qui n’est pas évident de nos jours. Et ils ont su s’ouvrir au monde, notamment en travaillant sur des musiques de films avec Bruno Coulais (Himalaya, l’enfance d’un chef, ou Le peuple migrateur, entre autres…).

Et puis, il leur arrive d’écrire des textes fabuleux, qui parlent de montagne, de terre, de jardins, d’arbres et de bergers et qui disent comme Robin Renucci qu’on est toujours vivants, et qui donnent le frisson de là à là.

Et bien sûr, c’est le festival des Murs à Pêches ce Week-end, avec des millions de visiteurs. Voir sur l’agenda pour les détails.

Publicités
Cet article a été publié dans Culture. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Copinages

  1. fabien dit :

    J’ai trouvé ça sur Dailymotion : l’homme qui plantait des arbres, dit par Philippe Noiret, avec des dessins de je ne sais qui. Très beau : http://www.dailymotion.com/relevance/search/arbres/video/xuhkt_1-lhomme-plantait-des-arbres-giono
    La deuxième partie : http://www.dailymotion.com/visited/search/Noiret/video/xuhqs_2-lhomme-plantait-des-arbres-giono
    Je vous conseille aussi « Regain », du même Giono, que j’ai dû lire il y a une vingtaine d’années mais qui me marque encore.

  2. WhilelM dit :

    Ôla ! Des millions probablement pas, mais des milliers oui =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s