STAGE D’INTRODUCTION A LA PERMACULTURE LE 3 ET 4 DECEMBRE

« L’approche qu’apporte l’agroécologie paraît particulièrement pertinente. D’une part, parce qu’elle met au centre de son analyse la paysannerie, d’autre part parce qu’elle a une approche holiste, reconstituant les liens entre dimension agronomique, économique, sociale et politique. »
Extrait de « Petit précis d’agroécologie, nourriture, autonomie, paysannerie » 

« Faire pousser des récoltes agricoles est un changement culturel qui requiert de la connaissance et un effort constant. La distinction fondamentale est que M. Fukuoka cultive en coopérant avec la nature plutôt qu’en essayant de l’ « améliorer » par la conquête. […]«
Extrait de l’introduction de « La révolution d’un seul brin de paille » de M. Fukuoka 

« La permaculture est une approche systémique qui a pour but la conception, la planification et la réalisation de sociétés humaines écologiquement soutenables, socialement équitables et économiquement viables. Elle se base sur une éthique, dont découlent des principes et des techniques permettant une intégration des activités humaines avec les écosystèmes. »
Extrait de l’article de Wikipédia concernant la Permaculture

Objectifs du stage

A l’issue de ce stage les participants seront en mesure d’appréhender les bases de la dynamique des écosystèmes naturels. Notre ambition étant que chacun(e) soit en mesure de commencer à s’en inspirer dans ses projets personnels et professionnels et sache quelles informations et connaissances il/elle lui manque et où les trouver pour aller plus loin.

Programme

Jour 1 : samedi 3 décembre 2011
Matin : Les principes et les fondamentaux de la permaculture
Après midi : Observation du jardin, réflexion sur l’existant et aménagements possibles
Jour 2 : dimanche 4 décembre 2011
Matin : Méthode de conception d’un projet
Après-midi : Mise en pratique au jardin

Informations pratiques

– Le stage accueillera 15 personnes.
– Il se déroulera les deux jours de 9h00 à 18h00 à Montreuil-sous-Bois (93). Merci d’arriver à l’heure afin qu’on puisse bien commencer à 9h30 !
– Nous invitons les participants à apporter des victuailles pour les pauses déjeuner du samedi et du dimanche pour les partager tous ensembles.
– En cas de mauvais temps, penser à apporter, chaussures et vêtements de pluie !
– Le coût d’un tel stage est évalué à 100€ mais le paiement se fera sur le principe de “la participation consciente“ (selon les possibilités et la volonté de chacun)
– Inscription obligatoire auprès de : Nadia (pisetta_nadia@yahoo.fr 06.66.36.96.18 / 09.53.74.40.75)

Le week-end du 3 et 4 décembre 2011

de 9h à 18h
Au Jardin du Sens de l’Humus et dans la salle Mathilde Schyns*

* 8 rue Henri Schmitt, Montreuil-sous-bois
Publicités
Cet article a été publié dans Evénement, formation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour STAGE D’INTRODUCTION A LA PERMACULTURE LE 3 ET 4 DECEMBRE

  1. Marina dit :

    GEOFF LAWSON
    BILL MOLLISON
    DAVID HOLMGREN
    BERNARD ALONSO ( PERMACULTURE INTERNATIONALE.COM)
    sont des références pour mieux com prendre le non travail du sol et l’approche de la permaculture:
    Imitation des écosystèmes de notre planète. Exemple, un forêt. qui se développe tout seul depuis de milliers d’années. Les feuilles tombent par terre et restent là, se décomposent, empêchent les mauvaises herbes de pousser, retiennent l’humidité et en pourrissant, elles nourrissent le sol!
    Bonne jardinage

    • Fontvieille dit :

      Nous devons pour être constructifs employer les termes adéquats pour décrire un processus . Les feuilles ne pourrissent elles sont soumisses aux aléas climatiques . Elles brunissent et dans cet état elles sont ingérées par les lombrics qui les transforment en humus. Ils ne sont pas seul . Mais pour l’instant leur rôle a été minimisé. Dans un compost de végétaux la fermentation déclenche ce processus d’humification

  2. Jo dit :

    Petit précis d’agroécologie, nourriture, autonomie, paysannerie ? Qui a écrit et publié cet ouvrage svp ?

  3. Fontvieille dit :

    Bonjour Je découvre avec plaisir votre référence directe à M Fukuoka , mais je dois avouer que je ne saisis pas clairement la relation entre votre discours et la réalité d’un jardin où on cultive « au milieu des mauvaises herbes »

    Fukuoka nous a montré un moyen de fertiliser le sol d’un lieu à partir de la végétation de ce lieu. Seul élément apporté , le trèfle blanc.

    Personnellement depuis presque trois ans je m’efforce d’obtenir un résultat. Au printemps nous verrons si j’y suis arrivé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s