Notre projet en Corse

Donc, on part en Corse cet hiver. Mais qu’est-ce qu’on va y faire exactement, à part s’empiffrer de figatellu, de fromages explosifs et de farine de châtaigne, me demanderez-vous ? La question étant excellente, voici un début de réponse :

Je suis originaire d’un village du nord de l’île, de la région de Balagna, appelé Speloncato. Outre qu’il est considéré parfaitement objectivement comme le plus beau village de l’univers, c’est un endroit qui a eu à voir dans le passé avec une certaine forme d’agroforesterie très proche de la permaculture. J’en avais déjà parlé l’année dernière.

Depuis un siècle à peu près, le village a connu de grosses transformation. Sa population a considérablement diminué, le système agricole a périclité, les incendies ont détruit des millions d’arbres millénaires dans la région… et malgré de récents progrès, il reste beaucoup à faire pour parvenir à protéger les lieux, et pourquoi pas, à les réhabiliter.

Depuis quelques années, je m’interrogeais sur la manière de faire, dubitatif sur les chances de réussite : il manquait un vrai projet, et aussi le sentiment plus intuitif que les choses étaient possibles. Mais depuis un an, un certain nombre de choses ont changé : d’abord, j’en sais un peu plus sur la manière de protéger les arbres, et aussi sur leur utilité. Sur les utilisations possibles des broussailles, qu’il convient de détruire pour limiter les risques d’incendies. Sur les sols, et les moyens de les protéger. Ensuite, nous possédons une association en ordre de marche, qui apprend peu à peu à mettre en route des projets avec un peu d’efficacité. Et puis, plus que tout, nous avons rencontré un certain nombre de personnes et d’établissements en Corses, dont le travail et les idées nous laissent penser que des choses sont désormais possibles.

En quelques mois est donc né l’embryon d’un projet, qui a reçu le soutien de la Fondation pour une Terre Humaine, dont voici les grandes lignes :

Nous partirons 3 mois cet hiver, Cristel et moi, et aussi au mois de juin. Nous travaillerons sur un axe expérimental, concret, et sur un axe plus abstrait :

Pour le concret, il s’agira de lancer quelques chantiers expérimentaux sur la valorisation des déchets de débroussaillement, notamment en BRF, mais aussi en compost de broussaille, et en biomasse-énergie. Nous travaillerons sur un secteur appelé Carignelli, avec pour objectif de compléter le travail en cours des sapeurs forestiers. Nous travaillerons aussi à commencer à réhabiliter les murs de pierre sèche du secteur, ainsi que la source à moitié perdue qui y coule. Le tout en lien avec les propriétaires du secteur, les habitants du lieu… Ce travail sera l’opportunité de chantiers où nous approfondirons un certain nombre de techniques utiles.

Parallèlement, nous travaillerons à rencontrer tous les acteurs possibles des collectivités locales, ceux travaillant dans l’environnement, l’agriculture… afin de dégager un projet viable à long terme, et recueillir toutes les informations possibles, à la fois sur le passé de la région, sur le patrimoine, et sur ce qui se fait actuellement, ou pourrait se faire. Il se passe beaucoup de choses dans la région, et nous espérons que nous pourrons y apporter notre pierre.

Comme nous disposons de quelques places d’hébergement (loin du village, malheureusement), nous proposons à nos sympathisants intéressés de venir nous rejoindre pour nous donner un coup de main (en échange de la découverte d’une région magnifique). Nous chercherons aussi la possibilité de trouver un logement à Speloncato même pour l’hiver. Nous cherchons aussi à acquérir une yourte pour l’hébergement en juin (nous préférons expérimenter un tel hébergement à la bonne saison), mais nous n’avons pas de moyens financiers pour çà pour l’instant.

Bien sûr, il faudra mériter son ticket pour la Corse. Seuls ceux qui auront passé avec succès l’épreuve du double-bêchage-avec-le-sourire seront admis de plein droit. Pour les autres, il faudra négocier ferme. On fera une réunion pour discuter plus précisément de tout ça au cours du mois de septembre.

Cet article, publié dans La Corse, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Notre projet en Corse

  1. seb dit :

    Salut Fabien,
    Je m’appelle sébastien,Je ne suis pas en balagne ,mais sur la région de bastia.Je fais partis d’une association écologique.Nous travaillons avec la web-tv http://www.corsica-tele.com. Cette web-tv animé par des passionnés ,a pour objectif de montrer que des choses sont possibles en corse,qu’il y a des gens qui se bougent et qui travaillent a un monde meilleur ,et ceci dans tout les domaines cultures,sports,…Plus particuliérement nous nous occupons de tout ce qui est reportage ,documentaires…touchant a l’écologie .nous commençons a peine notre aventure mais les perspectives sont enthousiasmantes!!
    Serait t-il possible de vous rencontrer quand vous venez sur la corse pour faire un reportage sur votre démarche que je trouve passionante.
    Tout les modéles de reportage sont possibles;du reportage de 3 minutes au reportage filmé sur plusieurs mois permettant de montrer l’évolution du jardin !on peut voir ça ensemble.
    Je te laisse mon mail asso.idees@yahoo.fr et mon tel 06 79 07 29 62
    A bientot je l’espére
    Cordialement Seb

  2. fabien dit :

    Salut Cédricia,

    Je n’ai pas de précision supplémentaire à ajouter à ce qui est au-dessus pour l’instant.
    On aura plus d’éléments je pense après la réunion. Tu es bien sûr la bienvenue cet hiver.

  3. cedricia dit :

    Hello Fabien,
    A apparemment, tu n’as pas reçu mon dernier email où je te disais que ton projet m’intéresse parce qu’il est local. J’habite maintenant dans le Sud et je ne pourrai pas venir aux réunions de prépa alors voici mon objectif: voir s’il est possible pour moi de vivre en Corse avec la permaculture.
    Tiens moi au courant des dates où tu y seras et surtout s’il y a des terres à acheter pour utopistes que nous sommes!

  4. fabien dit :

    On n’y sera pas encore à la Toussaint.
    On arrivera dans les derniers jours de novembre, jusque début mars.
    Mais ça serait effectivement sympa d’en parler.
    Pour me joindre, c’est fabien(at)lesensdelhumus.org

  5. vannina dit :

    Bonjour Fabien,

    Quand arrivez-vous à Speloncatu? Je rentre en Corse à la Toussaint et j’aurais voulu vous rencontrer. J’ai un projet de retour au village (je suis d’Orezza, en pleine chataigneraie)encore très vague et plutôt à long terme, mais j’ai besoin de me gorger de tuyaux et détermination. On dirait que vous en avez à revendre… Forza!

  6. fabien dit :

    Génial, je sais pas. C’est de l’embryon de projet, pour l’instant.
    T’es où, déjà, en Provence ?

  7. mirza dit :

    Hé bien. Ça sent bon le projet génial, tout ça.

    Mais d’abord, que fait le plus beau village de l’univers dans le deuxième pays le plus beau de l’univers ? (après la Provence, bien entendu !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s