Merde au sucre

Il y a des choses qu’on peut accepter, et d’autres pas. En matière de nutrition, on peut raconter ce qu’on veut, inciter les foules à bouffer des trucs immondes à tire-larigot, prendre les consommateurs pour des veaux à la nandrolone, je m’en fous. On peut rendre les gens malades à force de s’empiffrer de trucs vides autant qu’on veut, je ne bougerai pas le petit doigt. C’est pas mon genre de prendre inconsidérément la défense de la veuve diabétique et de l’orphelin obèse. Je veux pas d’histoires avec les autorités, moi.

Habituellement donc, quand la Collective du Sucre nous fait sa pub le matin sur ma radio préférée, je me contente de bougonner dans mon coin. Que le saccharose et le glucose soient les aliments les plus vides en nutriments de toute la création (teneur en vitamine : zéro ; teneur en minéraux : zéro ; teneur en oligo-élements : zéro ; teneur en autres nutriments essentiels : zéro ; teneur en fibres : zéro), qu’ils causent une augmentation modérée (saccharose) à forte (glucose) de la glycémie, qu’ils soient acidifiants, qu’ils causent une dépendance physique, qu’ils se digèrent très vite, laissant leur consommateur avec le besoin de manger à nouveau, bref, que le sucre raffiné n’ait rien pour plaire, tout ça, a priori, je m’en fous. De ce truc, j’en mange pas, et si les autres ont envie de se bousiller la santé, autant que ce soit en sucrant leur café et en s’empiffrant de gâteaux industriels, plutôt qu’en me crachant leur fumée de cigarette aux narines.

Mais il y a des choses qui ne se font pas, sous peine de risquer de me voir m’énerver un grand coup. Comme de dire n’importe quoi à propos des fruits de l’arbre mille fois béni theobroma cacao.

Si ces gugusses s’avisaient de venir jusque dans mon salon dire du mal du cacao, par exemple dans un spot publicitaire diffusé à mon réveil sur ma station de radio préférée, je pourrais le prendre mal, et en balancer, des trucs. Par exemple s’ils s’avisaient de comparer la valeur nutritionnelle de la graisse de cacao et du sucre, en agitant le spectre des calories au nez de la ménagère de plus de 50 kilos, je pourrais m’énerver.

Je pourrais aller chez mon épicier préféré constater que, dans la vraie vie des étals d’épiciers, les calories contenues dans le chocolat varient de manière assez peu significative selon sa teneur en cacao.

Je pourrais glisser l’air de rien que ladite graisse de cacao mise à l’index contient une impressionnante flopée de nutriments essentiels tels qu’acides gras monoinsaturés (les mêmes que dans l’huile d’olive), magnésium (l’un des minéraux dont nous manquons le plus), antioxydants, etc. Enfoncer le clou en ajoutant que les chocolats à forte teneur en cacao contiennent aussi beaucoup de poudre de cacao, qui est l’un des aliments les plus alcalinisants de mon placard. En bref, que le cacao (et le chocolat à forte teneur en cacao et faible teneur en sucre est l’un des aliments les plus admirables qui soient.

Outre le chocolat, je pourrais si l’envie m’en prenait citer encore une liste sympathique d’aliments parfaitement naturels et encore plus nutritifs pouvant combler la quête de douceur de l’homo occidentalis à la place du sucre.

Par exemple le miel , qui possède tout plein de qualités mal connues.

Ou encore les fruits séchés, tels que figues, raisins, abricots, pommes, poires, ananas, bananes, qui tous, contiennent des micronutriments à la pelle, sont alcalinisants, bourrés de fibres…

Ou les même fruits, frais, qui ont alors comme qualité supplémentaire de se digérer très lentement, et de calmer pour longtemps la sensation de faim.

Ou ces mêmes fruits en compotes non sucrées que vous préparerez vous-même à feu doux dans une casserole à fond épais à partir des fruits de votre jardin, ou de votre dealer de fruits habituel, et que vous recouvrez amoureusement de miel ou tout simplement de sucre brut, non raffiné, ou de vraie cassonade, qui eux, contiennent encore les minéraux et les vitamines que la nature leur a donnés.

Je pourrais balancer tout ça, si on continuait à dire comme ça, inconsidérément, du mal du cacao.

Fabien.

Cet article a été publié dans Nutrition, santé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Merde au sucre

  1. chicanat dit :

    Je suis d’accord avec toi sur le problème du sucre… Le sucre « blanc » très raffiné s’avère être très mauvais pour notre organisme (d’après un article lu sur le site « www.soignez-vous.com »), je vous conseille d’ailleurs fortement une visite du site en question car il vous apportera bon nombre de réponses sur divers sujets et des remèdes naturelles pour soigner et soulager les maux de la vie quotidienne!!!

  2. Anne dit :

    « « En bref, que le cacao (et le chocolat à forte teneur en cacao et faible teneur en sucre est l’un des aliments les plus admirables qui soient. »

    Je viens de trouver un chocolat en tablette (marque L***t) qui affiche fièrement 99% de cacao. Pas très bon dans la bouche, mais sûrement bon dans le ventre. :o) »

    Un chocolat à 99% de cacao? Il reste donc 1% pour le sucre ET le beurre de cacao!
    Pas étonnant que le gout ne soit pas au rendez-vous!

    C’est très bien d’afficher fièrement des pourcentages de cacao.
    Mais ce serait tellement mieux si les consommateurs connaissaient aussi le taux de BEURRE DE CACAO.
    L’Europe autorise à ajouter jusqu’à 5 % de graisses diverses dans un produit appelé « chocolat » et les fabricants n’ont pas non plus l’obligation d’indiquer la teneur en beurre de cacao.
    C’est pourtant principalement ce qui fait la qualité (et le PRIX de revient) du produit, avec aussi la provenance et la variété (qui ne sont pas souvent précisés non plus, sauf parfois dans le chocolat de couverture).

  3. Math. dit :

    mangez hygiéniste et vous comprendrez… la raçe humaine est crudivoriste comme toutes les autres espèces, ne l’oubliez pas………

  4. Jeuf dit :

    En fait, les petits déjeuners au fruit..je viens de retester. Le problème, c’est que j’en mange pas beaucoup, parce que j’ai l’impression d’avoir mon estomac qui sature vite en eau, il est rempli, d’un truc pas trop consistant donc…

  5. abraini dit :

    Et pour faire la confiture de chataignes, je mets quoi ?????????
    Dandepigna

  6. Sylvain dit :

    « En bref, que le cacao (et le chocolat à forte teneur en cacao et faible teneur en sucre est l’un des aliments les plus admirables qui soient. »

    Je viens de trouver un chocolat en tablette (marque L***t) qui affiche fièrement 99% de cacao. Pas très bon dans la bouche, mais sûrement bon dans le ventre. :o)

  7. humus dit :

    Aïe, voilà les décroissants🙂
    C’est parce que c’est pas facile à faire pousser chez nous que j’ai donné une liste d’autres petites choses.
    Et je m’aperçois d’ailleurs que j’ai oublié d’y mettre la châtaigne, la farine qu’on en fait, et toutes les douceurs qu’on peut en tirer… Ca, c’est des produits bien de chez nous et nutritionnellements sympathiques.

  8. Fée cabosse dit :

    Et c’est facile à faire pousser un cacaoyer, sous nos latitudes ?

  9. Jeuf dit :

    le calcul de 10-20g de sucre est un ordre de grandeur que j’ai obtenu sans trop de mal. Dans ce que je mange en une journée, il y a ça, 200 g de pain blanc, et la plupart du reste, des trucs qui conviennent à Seignalet.

    « Le sésame, ça a bien l’air de se manger cru. C’est ce que je fais, en tout cas. Ca doit d’ailleurs pouvoir se coller sur une tartine de confiture.  »

    oui mais je pense pas qu’on puisse sauver la santé de l’humanité industrielle en mangeant un peu moins de confiture et en mettant un peu de sésame dessus. Si?

    à ce moment là, en poussant un peu…si le sésame est si magique que ça, peut-être en mettre un peu sur des truc hypertoxiques que les gens mangent en grande quantité, ça peut sauver.
    Mais oui, c’est en fait le principe du humburger.
    Ha mais ça marche pas en fait.

  10. humus dit :

    Je ne me suis jamais amusé à calculer la quantité de sucre qu’il peut y avoir dans une tartine confiturée. A mon avis, en nutrition, dès qu’on commence à sortir les calculatrices et les balances autrement que pour comprendre et expliquer les choses, on est parti pour une vie de névroses.

    Sur le pain, si c’est du pain blanc à base de farine raffinée, on peut faire plus ou moins les mêmes remarques que sur le sucre raffiné : Même s’il apporte peu de calories, il a un index glycémique assez élevé, et il reste très peu de nutriments dedans.

    Ce qui est bien, c’est qu’on retrouve toujours à peu près les mêmes choses : quand on raffine, on réduit les nutriments présents, on augmente l’index glycémique, on rend l’aliment plus acidifiant… C’est ce qui fait que manger bien quand on connaît les grandes lignes de la nutrition est assez facile et absolument pas frustrant (à l’inverse de faire des régimes). Ca se complique bien sûr quand on a des problèmes spéciaux avec certaines catégories d’aliments, mais pas tant que ça.

    Le sésame, ça a bien l’air de se manger cru. C’est ce que je fais, en tout cas. Ca doit d’ailleurs pouvoir se coller sur une tartine de confiture.

  11. Jeuf dit :

    S’il faut avoir les mêmes apport caloriques avec les fruits qu’avec les taritines, il va falloir pas mal de fruits en tout…
    Et puis je me moque de ce que disent les marchand de sucre sur les calories. Le corps s’adapte à bruler plus ou moins d’énergie selon qu’il en reçoit plus ou moins (du moins, le mien, et si je mange pas tout un tas de trucs qui vont pas) et ça n’a pas d’impact sur la masse.

    « ta comparaison pose problème : personne ne prend de petit déjeuner avec juste du sucre »
    ???
    j’ai pas dit de prendre que du sucre.d’ailleurs si on calcul bien, il y en a entre 10 et 20g par matin dans la confiture que je prend. bon, c’est surement beaucoup non?
    le reste des calorie viennent des fruits de la confiture et surtout du pain, dont on considère uniquement l’amidon présentemment pour ne pas repartir sur de l’anti-bléïsme acharné.

    Sur le sésame, ça se mange cru comme ça?

  12. humus dit :

    C’est la tartine qui casse tout, c’est sûr.
    Sinon, juste des fruits frais au petit déjeuner, ça surprend un peu quand on a pas l’habitude. Et si on réfléchit deux secondes, ta comparaison pose problème : personne ne prend de petit déjeuner avec juste du sucre. Comparer un petit déjeuner classique trop sucré, certes, mais avec plein d’autres aliments, avec juste des fruits frais, c’est une comparaison déséquilibrée. Déjà, avec des fruits secs et d’autres petits trucs végétaux plein de protéines et de nutriments, comme des graines de courge, du sésame, etc., ça doit mieux passer. Et là, y’a pas photo côté valeur nutritive.

  13. Jeuf dit :

    Ben, j’avais mangé pas mal de fruit quand même à ce que je me souviens. Et même une tartine de miel.

  14. humus dit :

    Tel que je te connais, tu as du avaler un quart d’abricot.
    J’aurais dû ajouter « à quantité de calories égale », puisque le problème calorique semble être l’unique argument des marchands de sucre.

  15. Jeuf dit :

    « Ou les même fruits, frais, qui ont alors comme qualité supplémentaire de se digérer très lentement, et de calmer pour longtemps la sensation de faim. »

    La seule fois où j’ai testé un petit déjeuner au fruit, j’ai eu rapidement faim, dans la matinée.
    (Enfin, je resayerai, un de ces matins. pour confirmer ou infirmer)

    Du coup je prend de la confiture. au sucre raffiné.
    mais j’en ai fait aussi au « sucre de canne brut non raffiné » (c’est écrit comme ça sur le paquet, m’ai c’est encore sous forme de cristaux). Et quelques pot avec du sucre non raffiné (pas cristalisé, brun..), du fructose…ce sont quelques expériences en cours.

  16. Yannoonours dit :

    Juste un petit bémol : le cacao contient beaucoup de graisses saturées. D’autre part, on ne manque pas de magnésium si on mange suffisamment de légumes verts : le magnésium est au coeur de chaque molécule de chorophylle.

  17. humus dit :

    La publicité en question remarque que si on enlève 20g de sucre à une tablette de chocolat, c’est peut-être pour le remplacer par de la graisse de cacao, plus calorique. C’est vrai que la graisse de cacao est plus calorique que le sucre (on peut d’ailleurs constater que cette publicité ne contient, de fait, aucun mensonge). Mais elle se digère plus lentement, a un index glycémique plus faible, deux gros avantages nutritionnels qui réduisent considérablement l’intérêt de cette comparaison.
    En plus, je suis réellement allé comparer les teneurs en calories des chocolats ce matin. Ca part de 506Kcal pour 100g pour du chocolat à 24% de cacao, pour monter à 532Kcal pour du 50%, et 550kcal pour 76%. Soit une différence de moins de 10%. Quand on étudie la différence de qualités nutritionnelles et d’index glycémique entre les 3 (25 environ, soit un index très faible pour le 76%, 70 environ, soit un index fort pour le 50% et au-dessous), il n’y a pas photo, plus il y a de cacao dans le chocolat, plus il est intéressant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s